Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes

Soutien à la création

Le Festival soutient la création. Il accompagne durablement les artistes et les compagnies au niveau national et international, à travers un apport financier et/ou un accueil en résidence de recherche et de création.

Compagnies soutenues en 2024-2025

© Collectif Aïe Aïe Aïe
  • 2024-2025

Collectif Aïe Aïe Aïe (France)

« Jean-Clone »
Après Ersatz et Supergravité, Julien Mellano s’empare d’un nouveau sujet d’anticipation dans le sillage de son intérêt croisé pour la science et la fiction. Il se penche sur le clonage et plus particulièrement sur la figure fantastique du clone humain, en embarquant une équipe de Jean-Clone dans un imbroglio biotechnologique aussi obscure qu’improbable.
Soutien en coproduction / Création novembre 2024

Site de la compagnie
© Christian Brault
  • 2024-2025

Cie Belova – Iacobelli (Chili / Belgique)

« Une Traversée »
Une Traversée met en scène une enfant traversant le désastre à travers le jeu, où dans sa fiction, la réalité est dévoilée sans fard. Dans la logique absurde de la fantaisie, les origines du discours sont explorées et la manipulation des mots est inversée, perdant ainsi de sa puissance. En partant de l’enfant en situation de migration, le spectacle crée un lien avec la réalité qui nous préoccupe. Le déroulement des chapitres de La Traversée du miroir nous invite à franchir les étapes d’adaptation au monde d’aujourd’hui de manière ludique et décalée.
Soutien en coproduction / Création mars 2025

Site de la compagnie
© Antonin Lebrun
  • 2024-2025

La poupée qui brûle (France)

« Richard III »
Richard, dernier frère du roi Edward IV, duc de Gloucester, naît difforme et estropié. Dévoré par l’ambition, il va accumuler les meurtres et se frayer un chemin vers le trône d’Angleterre, devenant ainsi, le roi Richard.
Richard III, c’est l’ascension sanguinaire et la chute d’un tyran né du chaos d’une époque troublée par la guerre civile. Cette adaptation de l’œuvre de Shakespeare prendra le parti de donner à voir les rapports de forces, de manipulation, de trahison et de révolution en mêlant la danse, le jeu d’acteur et la marionnette.
Soutien en coproduction / Création janvier 2025

Site de la compagnie
détail de Portrait d’une femme de Lucas Cranach l’Ancien
  • 2024-2025

Cie Mossoux-Bonté (Belgique)

« Les dernières hallucinations de Lucas Cranach l’Ancien »
Inspiré de l’univers du peintre de la Renaissance allemande Lucas Cranach l’Ancien, le spectacle explore des attitudes troubles de personnages hantés par la mémoire convulsive d’une existence antérieure. Des figures apparaissent derrière un mur en trompe l’œil troué de fenêtres, créant des tableaux vivants dans une atmosphère dominée par l’humour, l’érotisme et le mystère de la présence.
Soutien en coproduction / Création décembre 2024

Site de la compagnie
© Fabrice Robin
  • 2024-2025

Les Anges au Plafond (France)

« L’Oiseau de Prométhée »
Un spectacle pour l’Europe.
Il s’agit de parler de la crise économique et financière qui n’a pas relâché son étau sur la Grèce contemporaine, de parler non seulement de sa genèse, de sa symbolique mais aussi et peut-être surtout de ce qu’elle signifie pour l’avenir.
Par-delà les étendues de temps qui les séparent, deux Grèce se font face sur le plateau : l’une mythologique, éternelle, l’autre contemporaine et bien réelle.
Soutien en coproduction / Création 2023

Site de la compagnie
  • 2024-2025

Blick Théâtre (France)

« Pro bono publico”
Dans un espace inspiré par l’art brut et sans cesse transfiguré par un plasticien exalté, un personnage retraverse, à sa manière, tout un pan de l’histoire de la psychiatrie française, y mêlant histoire personnelle, paroles de patient.es, carnets de bords de soignant.e.s, bribes d’émissions de radios, archives et citations. Alors qu’il tente d’ordonner sa pensée, l’autre donne forme au chaos. Cette mise en friction du duo, entre voix et matière, entre pensée et corps, nous plonge dans une grande enquête sur l’hôpital psychiatrique en France et ses résonances dans notre façon de faire société.
Soutien en coproduction / Création septembre 2025

Site de la compagnie
© Juliette Lamas
  • 2024-2025

Fléchir le Vide en Avant (France)

“Aquarium Fraîche Fontaine”
Marionnette & texte en alexandrins façon chanson de geste moyennâgeuse revisitée, Aquarium Fraîche Fontaine est un spectacle de science-fiction pour aborder les possibles d’une mythologie  lesbo-queer qui commence ainsi : El vit sur terre. El est une humaine. Un jour, une faille déchire l’espace-temps au-dessus de sa ville. El y est aspirée. La faille la recrache au-dessus d’Aquariae 2-F, une planète-île sensuelle, érotique et intriguante. (…)
Accueil en résidence / Création en 2026

Site de la compagnie
© Julie Faure-Brac
  • 2024-2025

Cie Méandres (France)

« Alcool”
Qu’est-ce que l’alcool ?
Ce projet en immersion sonore et visuelle propose une expérience dans les vertiges de l’alcool à partir de textes de Marguerite Duras, experte en la matière qui a tenté de mettre des mots au plus juste, au plus près de l’alcoolisme. La perception sensorielle du public est une composante majeure de la création : une marionnette miniature surgissant de l’obscurité avance fébrilement sur un fil au-dessus du vide tiraillée entre cesser de boire et boire encore.
Accueil en résidence / Création juillet 2025

Site de la compagnie
© Florence Garcia
  • 2024-2025

Avant l’Averse (France)

« Nos Conquêtes »
Une trilogie en théâtre d’objets sur l’histoire de celles et ceux qui n’ont pas le pouvoir. Qui sont du mauvais côté : celui des dominés, des invisibles, et qui ont lutté pour obtenir de meilleures situations. C’est une histoire de bonnes nouvelles. La première partie racontera la lutte contre l’épidémie de VIH/SIDA.
Accueil en résidence / Création juillet 2024

Site de la compagnie
© Antoine Tracou
  • 2024-2025

Les Rémouleurs (France)

“Ginette Guirolle”
Pleine de gouaille, Ginette Guirolle prend le zinc. Toute sa vie se déroule devant nos yeux, on pourrait presque dire, comme un documentaire : le portrait d’une femme, devenue jeune fille pendant la 2e guerre mondiale, femme, épouse puis amante, puis un jour orpheline, et un autre jour mère puis grand-mère… Une vie. L’humanité du personnage réside dans sa naïveté jusque dans la révolte contre l’occupation, contre l’antisémitisme, le racisme, la mort. C’est toute la beauté de Ginette, ce point de révolte, universel, intemporel, nécessaire et qui fait qu’on retrouve du sens commun dans l’intimité des bars.
Accueil en résidence / Création juin 2024

Site de la compagnie