Acheter des billets

Coproductions et résidences

Le Festival soutient la création. Il accompagne durablement les artistes et les compagnies à travers des apports financiers et/ou un accompagnement administratif au niveau national et international.
De plus, le Festival accueille des résidences de recherche et de création.

Compagnies soutenues en 2022-2023

Photographie de Gérard Rancinan – www.rancinan.com
  • 2022-2023

La (nouvelle) Ronde / Théâtre de Romette – France

D’après La Ronde d’Arthur Schnitzler
Après Hen, Johanny Bert poursuit son récit théâtral sur les identités sexuelles et amoureuses actuelles. Il souhaite approfondir le sujet à travers une écriture théâtrale plus politique et sociétale. La collaboration avec un auteur contemporain est toujours au centre de son travail, associée à une recherche esthétique des corps marionnettiques.
Création octobre 2022

Site de la compagnie
© DR
  • 2022-2023

Les Vedettes / Rodéo théâtre – France

Les Vedettes (titre provisoire)
Le point de départ est la figure du grand-père maternel de Simon, le réalisateur. Il ne l’a pas connu, mais il l’a rencontré dans les histoires familiales : une vie folle et fascinante, en marge des modèles familiaux classiques. Dans le miroir de cette histoire, il y a celle qui se construit : Simon est un récent père de jumeaux issus d’une GPA (gestation pour autrui) aux États-Unis. Pour entrer dans la fiction, l’auteur François Cervantes propose de projeter l’histoire 40 ans plus tard. Les filles, devenues adultes, convoqueront le grand-père sur scène, et avec lui une incroyable épopée familiale sur quatre générations.
Création automne 2023

Site de la compagnie
© DR
  • 2022-2023

Die Haut / Collectif Toter Winkel – France

Un personnage séduisant et énigmatique, universitaire passionné spécialiste de la figure de l’écorché anatomique, donne une conférence scientifique qui a pour sujet le corps et son utopie. On discute. On questionne. On prend des notes. On suit le diaporama. Mais il y a autre chose. Comme une tension dans l’air. Une inquiétude se répand. Ce conférencier, de quoi parle-t-il vraiment ? Qu’insinue-t-il ? Qui est-il ? Médecin ? Chirurgien ? Psychologue ? Pourquoi est-il obsédé par les écorchés anatomiques ? De fil en aiguille, on croit comprendre. On espère se tromper. Et si, sous couvert d’une conférence, il essayait de nous inclure dans son projet : retirer entièrement sa peau ?
Création décembre 2022

Site de la compagnie
© DR
  • 2022-2023

Le Horla / Jonas Coutancier – France

Adaptation libre du roman éponyme de Guy de Maupassant, Le Horla raconte la descente aux enfers d’un homme en 97 jours, après avoir mené jusque-là une vie paisible. Quoi de plus troublant que de s’imaginer être son pire ennemi ? Le premier jour, l’homme va bien mais le lendemain, il est frappé par des migraines. S’ensuivent des cycles au cours desquels le personnage lutte pour s’extraire de l’emprise de ce mal qui l’étouffe et l’oblige à s’enfermer chez lui. Dans une ultime tentative de s’en débarrasser, il finit par brûler sa maison convaincu d’y avoir enfermé son ennemi, en vain. « Non, sans aucun doute, il n’est pas mort. Alors… je vais devoir me tuer ! »
Production : CDN de Normandie-Rouen – Les Anges au Plafond
Création automne 2022

Site de la compagnie
© Christophe Loiseau
  • 2022-2023

L’Odeur du gel / Cie Brûlante – France

L’Odeur du Gel est un poème scénique, une esquisse floue, un rêve des Grands Nords, un voyage onirique déformé par le désir. C’est une rencontre avec les monstres du Grand Nord. Un bestiaire imaginaire habité de créatures de fourrures et de corps, humains, animaux, pieds, mains, orteils roses qui percent la neige, dos tordus qui émergent d’une grotte, grognements gutturaux, tissus, poils, cheveux, écailles apparaissent et disparaissent comme des mirages au rythme de la taïga dont le coeur bat sous la neige, dont le coeur bat au rythme des jeux de gorge.
Création décembre 2022

Site de la compagnie
© Angela Deane
  • 2022-2023

Disparaître : Fantômes ! / La Mâchoire 36 – France

Disparaître : Fantômes ! se propose de rendre visible l’invisible et de questionner la disparition à travers la figure du fantôme.
Comment rendre présent l’absence ? Est ce qu’il faut disparaître pour apparaître ? Un drap blanc qui cache et qui révèle à la fois une présence.
Sur scène : un comédien, un régisseur, des objets et des fantômes.
Un spectacle plastique et bricolé, de trucages où l’on joue à croire à ce que l’on voit. Le processus de création et d’évocation des fantômes est visible et au centre du projet.
Création janvier 2023

Site de la compagnie
© Juliette Clabaux
  • 2022-2023

Ceux qui pensent avoir raison / Le Printemps du machiniste – France

Ne plus rien avoir envie d’entendre, ni de voir. Se retrouver seul avec soi-même.
Plonger dans les abysses profondes et noires. Retenir sa respiration et quitter le monde quelques secondes.
Avec une comédienne, un comédien, une rappeuse, une marionnette et 3000 litres d’eau de pluie, la compagnie souhaite s’adresser à celles et ceux qui ne se sentent plus concernés, celles et ceux qui ont cessé d’y croire. Sommes-nous trop épuisés d’être ensemble au point de se laisser couler ?
Création printemps 2024

Site de la compagnie
© Antoine Blanquart
  • 2022-2023

Géants / Compagnie Karyatides – Belgique

Chez les Géants, on mange jusqu’à plus soif, on pète, on règne étrangement, on exploite le bon peuple, on prend conseil, on n’en fait qu’à sa tête, on s’torche, on triche au jeu, on pense cul par-dessus tête, on prend le large pour chercher un idéal, on échoue sur des rivages inconnus, on brasse du vent, on s’dégonfle, on s’attaque à la source du problème, on provoque de joyeux cataclysmes, on remange, on chevauche le fantastique, on frôle le mauvais goût et on prend des vessies pour des lanternes. Une satire rabelaisienne cuisante sur la crudité du monde, où l’espoir d’un monde meilleur finira par avoir raison des constipés du changement.
Création décembre 2022

 

Site de la compagnie
© Cie Les Bas-bleus
  • 2022-2023

Gourmandise / Cie Les bas-bleus – France

Dans le texte Mange ! de F. Chaffin, Mange est une petite fille dévorée par la curiosité. Pour satisfaire cet appétit, elle avale tout sur son passage avec envie. Philosophe et drôle, elle est souvent irrévérencieuse et parfaitement libérée des carcans de la bien-pensance et de la logique des adultes. Le public comme les personnages de l’histoire plonge tel une Alice, dans son univers à la fantaisie débridée, à l’intérieur même de son corps. Accompagné de divers aliments qui lui serviront ensuite d’assises, le public est invité à être avalé par Mange. Il prend donc place à l’intérieur d’un estomac fantasmagorique, épicentre des émotions tel un petit théâtre, créé par l’artiste Louise Duneton.
Création janvier 2023

Site de la compagnie
© Daniel Ferreira et Guilherme Gnomo
  • 2022-2023

Fables anthropophages pour les jours fascistes / Pigmaliao escultra que mexe – Brésil

Cette nouvelle création d’Eduardo Félix propose une réflexion sur la morale occidentale actuelle. Partant d’un mélange de fables d’Ésope avec les textes de la philosophe brésilienne Márcia Tiburi, la pièce met en scène des marionnettes à fils réalistes qui affichent des muscles sans peau et des têtes d’animaux soigneusement sculptées, le tout manipulé avec une précision déconcertante.
Le corps humain et le corps animal, le vivant et l’artificiel, la chair et la peau, les fils et le sang, la viande et le bois, l’organique et le mécanique sont ici des outils pour ouvrir des espaces de réflexion sur la morale.
Création septembre 2023 au FMTM

Site de la compagnie